Mots-clefs

, ,


Si on m’avait dit un jour que je ne serais plus habillée en noir et que je porterai des rayures bariolées…

En fait, tricoter avec une migraine infernale qui ne s’arrête jamais depuis quasi un an, ça te fait prendre des décisions pour le moins étranges, et voilà le résultat niveau tricot.

En plus comme ça peut se porter de pleins de façons différentes, comme c’est asymétrique et bariolé ça pardonne tout.

Le fil jaune est un coton DMC qui n’est plus en vente depuis longtemps, je l’avais acheté chez Cultura il y a 10 ans. Il me restait un reste de Fabel de mes chaussettes, et puis un reste d’aubergine de mon écharpe Laughingbird. Et un peu de coton mercerisé violet Katia.
Je ne porte jamais de jaune, rose ou rouge-orange normalement, mais là avec ce mélange, ça me plaît bien.

Et pour rire un coup, une photo avant et après blocage. Avant blocage tu te dis « Mais pourquoi j’ai passé un mois à tricoter cette horreur informe ? ». Après blocage, tu te tapes un fou rire et tu constates que les écharpes asymétriques ça tient super bien autour du cou.

J’ai vaguement incorporé des éléments des modèles Tailwind (pour la bordure et finition I-chord, j’ai adoré apprendre cette technique !), Age of Brass and steam pour la petite dentelle, et HitchHiker pour l’idée de faire des indentations de temps en temps.

Dans ces jours gris, il me fait sourire.

(Cher wordpress, ça fait pas longtemps que j’ai réouvert le blog mais déjà là tu me gonfles à me faire perdre 30 minutes à faire valdinguer ma mise en page. Tu sais combien de rangs je pourrais faire en 30 minutes ?)

Publicités