Étiquettes

, ,


Aujourd’hui, on va parler cosméto maison. En effet, quand j’ai lancé ce blog en 2008, je l’utilisais presque uniquement pour y poster mes recettes et tests de cosmétiques maison.
Je m’amusais beaucoup à développer les textures, à tester des ingrédients nouveaux, bref c’était comme jouer au petit chimiste mais pour de vrai.

Etant maquilleuse pro spécialisée en effets spéciaux, c’était aussi pour moi une façon de mettre en application ce que j’avais appris en formation dans le domaine cosmétique, et de faire des produits effets spéciaux non disponibles en France.

A l’été 2009, j’ai fondé le forum Passion Cosméto Maison, et pendant des années, avec une belle centaine de membres, nous avons eu des échanges passionnants et techniques.

Et puis progressivement il y a eu de moins en moins de monde pour parler et pratiquer la cosméto maison. Et j’ai envie de réfléchir aujourd’hui à la vague cosméto maison, puis à son déclin actuel :
Pourquoi sommes-nous si nombreuses à avoir partiellement ou totalement laissé tomber la cosmétique maison ?

1/ La cosmétique maison, c’est chronophage

Faire ses propres produits cosmétiques, ça prends du temps. Il faut non seulement désinfecter le plan de travail et les instruments, mesurer les ingrédients, faire la vaisselle et les étiquettes, mais surtout il faut faire sa recette et pour cela, il faut lire les descriptifs techniques de chaque ingrédient pour bien comprendre son rôle. Et passer 4h pour faire 2 produits, ça finit par lasser.

2/ La cosmétique maison, c’est technique

Pour réussir en cosméto maison, il faut faire de la chimie, et cela demande de la rigueur. Toutes les débutantes sont passées par là : on prend une recette au pif sur le net, on a pas le bon émulsifiant alors on le remplace comme si de rien n’était, on a pas de thermomètre alors on croise les doigts, et hop ça déphase et on a perdu 2h et des ingrédients couteux pour rien. Ô rage, ô désespoir, ô incompréhension ennemie.
La cosmétique maison, c’est beaucoup d’apprentissage technique, ce qui prend du temps. Comprendre la différence entre les émulsifiants eau dans huile et huile dans eau, connaître les propriétés des agents lavants, comprendre l’importance du pH, sans parler des agents de charge… Bref, tout le monde n’a pas forcément le temps, l’envie ou les capacités de se plonger là-dedans juste pour se faire un shampoing.

3/ La cosméto maison, ça coûte cher

Entre les nouveautés exotiques et les parfums enivrants, la cosméto maison peut vite coûter bonbon. Quand on débute, on ne sait pas quelles huiles correspondent à notre peau, alors on en teste pleins, on ne maîtrise pas les émulsifiants, alors on achète au hasard, et puis on se rend compte qu’il manque toujours un ingrédient ou un autre pour une recette et on se retrouve à passer beaucoup de commandes au final.

4/ La cosméto maison c’est aléatoire

Même avec des années d’expérience, on peut rater ses émulsions régulièrement. Personne n’est à l’abri d’une crème qui provoque une allergie, d’un shampoing qui ne lave pas ou d’un lait qui déphase. C’est parfois décourageant d’avoir passé tant de temps et dépensé tant d’argent pour au final avoir moins bien qu’un produit du commerce.

5/ La cosméto maison, c’est pas toujours très propre

On se lance souvent dans la fabrication de ses propres produits pour soulager des problèmes de peau, et mieux respecter l’environnement. Mais la cosméto maison n’est pas épargnée par le greenwashing. Certains fournisseurs font dans la surenchère d’emballages plastiques inutiles. Les produits ne sont pas forcément bio ou issus du développement durable. Certains émulsifiants sont testés sur animaux ou contiennent de l’huile de palme. Certains ingrédients sont toxiques pour les voies respiratoires, d’autres peuvent causer de graves allergies. On voit ainsi trop de gens mal informés se jeter sur les huiles essentielles et en mettre partout en quantité et ensuite s’étonner que leurs enfants se grattent… Bref, la cosméto maison n’est pas forcément la panacée.

Toutes les recettes ici

Je crois avoir fait le tour de la question, mais ça m’intéresse d’avoir vos avis, quelle est votre expérience avec la cosmétique maison ? Ca vous tente ou vous a tenté ? Avez-vous été déçue ? Qu’est ce qui vous a poussé à passer à autre chose ?

Publicités