Aujourd’hui, je vais aborder un sujet dont on ne parle presque jamais, la contraception pour hommes.
Ou plutôt, son absence.

Parce que oui, la contraception n’est pas qu’une affaire de femmes, contrairement à ce qu’on nous fait croire.
Quand on demande une contraception au médecin, c’est rare que le partenaire soit invité dans la discussion. Or il se trouve que la contraception hormonale pour hommes, c’est à dire une contraception réversible contrairement à la vasectomie, c’est techniquement possible. De nouveaux tests sont en cours au canada, avec un bon taux de réussite.

Mais là, c’est le drame, ou la grosse blague, de notre société.
Qui dit hormones, dit effets secondaires, dont dépression, humeurs changeantes, acné… ça vous rappelle quelque chose ? Que vous dit votre médecin quand vous râlez parce que la pilule vous transforme en montagne russe émotionnelle ? Il vous dit que c’est normal.

Mais quand les hommes souffrent des mêmes effets secondaires, on s’inquiète et on ne prends plus de nouveaux testeurs pour l’étude médicale, parce que oulallaa, un mec qui fait une dépression à cause de son traitement hormonal, ce n’est pas acceptable en société.

Et depuis quand c’est acceptable que nous, nous supportions ces effets secondaires ?
Pourquoi la société veut-elle garder ce stéréotype ?
Et n’est ce pas vraiment infantilisant de traiter les hommes ainsi : ho le pauvre chou il n’est pas capable de supporter ça. Sérieusement. Si nous on peut, ils le peuvent aussi.
Bref.

Qu’en pensez-vous ? Si la contraception pour hommes arrivait sur le marché, votre homme serait-il partant pour la tester ? Comprend-il l’impact de la pilule sur votre corps au quotidien ?

Publicités