Is there light at the end of the tunnel ? bamboos

La lumière au bout du tunnel, on peut l’espérer longtemps. Et pendant qu’on espère, qu’on fait des plans pour quand ça ira mieux, on reste dans le noir.

Alors parfois il faut avoir le courage d’allumer le tunnel et de ne plus attendre.

D’un côté ça parait tellement vain de tenir un blog quand on voit ce qui se passe au quotidien.

Et puis d’un autre côté, on se rappelle que l’histoire de l’humanité n’a jamais été exempte de ces horreurs, et que les hommes ont pourtant continués à apprendre, à communiquer, à tendre vers le progrès technique, à rêver, à créer.

Je me rends compte que le ton général de mon blog est devenu de plus en plus sombre avec les années. Peut-être parce que je me suis laissée aller à écrire des articles plus personnels. Mais je n’ai pas envie de plomber le moral des gens quand ils me lisent. Je sature déjà suffisamment de la toxicité générale sur les réseaux sociaux.

Je ne sais pas si je peux assumer d’écrire des articles superficiels sur la bouffe ou les loisirs créatifs. Mais je ne peux pas assumer non plus de me priver de partager mes petites joies du quotidien au motif que ce monde ne tourne pas rond et que tout semble indécent.

Alors je vais essayer d’allumer le tunnel. De me focaliser sur les petits bonheurs. Même si c’est dérisoire.

Parce qu’on ne peut pas avancer dans le noir.

Publicités