Vous aurez peut-être remarqué que depuis le début de l’année, ça ne transpirait pas la joie par ici.

Autant je peux gérer ma maladie, autant les mois de souffrance d’un proche ont été très durs.

Et maintenant il est temps pour moi de partir aussi.

Me ressourcer. Me retrouver. Dormir, perdre les kilos accumulés, perdre les réflexes d’angoisse au moindre coup de téléphone.

Partir, un peu du jour au lendemain. Loin. Longtemps.

Alors je suis désolée de planter là les gens avec qui j’avais des projets.

Mais parfois il faut savoir tout laisser tomber pour ne pas tomber soi-même.

 

Publicités