Mots-clefs

,


Cette impression de toujours courir partout, mais au final de n’être jamais nulle part.

Ce sentiment de trahison quand Trent Reznor annonce qu’il est maintenant employé d’Apple et qu’il tente d’appâter les foules avec des fonds de tiroirs des premiers albums. On notera qu’il n’a pas choisi des extraits inédits de The Slip, il a dû se douter que ça n’attirerait pas grand monde. Vous me direz, c’est sa vie, il prend le boulot qu’il veut. Certes. Mais ça commence juste à faire beaucoup de contradictions et au final on finit par se demander si NIN n’a pas été qu’une vaste opération commerciale.

Cette surprise de découvrir que d’une, 3 doors down existe encore (ça fait quoi, 10 ans, qu’ils ont sorti Kryptonite ? Et là tu te rappelles que tu avais prêté le CD à une meuf qui bizarrement l’a gardé et a coupé les ponts… j’aurai dû commencé à me douter à cette époque que j’étais un peu trop bonne poire.)

 et de deux, qu’il y a un type qui a tenté le moshpit dessus. Faudra qu’on m’explique comment faire. Et oui c’est chou que le chanteur ait défendu la brave dadame qui se faisait frapper. C’est pas Billy Corgan qui aurait fait ça quand je me suis fait marcher dessus lors d’un concert des Smashing Pumpkins…

Cette liste impressionnante de gens auxquels il faudrait répondre, quand même. Cette liste impressionnante de choses à faire, en fait. Et au final, c’est un train qui ne s’arrête jamais, il y a toujours autre chose à gérer en priorité et tout s’accumule.

Publicités