Étiquettes

,


Je fais partie des phobiques des salons de coiffure. Je ne supporte pas le bruit des sèches-cheveux, je n’aime pas qu’on me tripote le crâne sous l’eau brûlante, et je n’aime pas me retrouver avec une tête improbable. Résultat, je vais chez le coiffeur tous les 3 ans en moyenne et c’est toujours une catastrophe. A chaque fois je me dis que ça va bien se passer, mais faut croire que j’ai un mauvais karma capillaire. Ou juste une nature de cheveux qui ne plaît pas vraiment aux coiffeurs.

Hier donc, j’ai fait couper mes cheveux. Et c’était pas une bonne idée.

  • Le shampooing : double shampooing hyper décapant (alors que j’ai le cheveu sec), avec un massage digne d’un récurage de voiture, du bout des ongles, la coiffeuse arborant des ongles manucuré en pointe. Pour le cuir chevelu irrité, c’est que du bonheur.
  • La coupe : dégradé dans l’épaisseur alors que j’ai le cheveu fin (qui dit fin dit pas d’épaisseur dans laquelle dégrader, résultat il y a des trous), pas symétrique, et effilé de partout, le truc qui abîme encore plus les cheveux fins… et en plus ça me fait boucler.
  • le séchage : séchoir brûlant à 5cm du crâne, spray qui emmêle les cheveux (moi qui n’ait jamais de soucis pour me démêler les cheveux, là c’est un paquet de noeud innommable). Recoupe dans le tas du bout des ciseaux, question que ça soit encore plus irrégulier et encore plus affiné.

Mais le point positif, c’est que j’ai eu une leçon de finlandais. Et que les cheveux, ça repousse. Super.

H+2 : énorme réaction cutanée, on remercie le spray emmêlant pour m’avoir filé une belle allergie.

20131105-110945.jpgPhoto après rinçage à l’eau froide le lendemain, question d’essayer de refermer les écailles. C’est encore plus n’importe quoi qu’avant, aucune mèche n’a la même longueur, c’est effilé de partout, il y a plus de 10cm d’écart entre les mèches les plus courtes sur la nuque et celles dans le dos…

Les paris sont ouverts, combien de mois/années me faudra-t’il pour retrouver une coupe bien égalisée ?

Publicités