Mots-clefs

, , ,


Suite à vos demandes, je me suis décidée à lancer une série de tutoriels explicatifs pour vous montrer les bases de la couture « à la main », c’est à dire pas à la machine. (Il y a aussi des tutos machine en préparation, mais il faut varier un peu, non ?).

Ces tutoriels s’adressent aux personnes qui n’ont jamais tenu une aiguille de leur vie et rêvent de pouvoir recoudre un bouton, faire un ourlet, tout ça. Je précise que je suis moi-même autodidacte, pas très douée, et que ce ne sont pas forcément les techniques officielles qui sont présentées ici. Si vous connaissez de meilleurs méthodes, n’hésitez pas à nous les indiquer !

Donc revenons à nous moutons : quel matériel vous faut-il pour coudre  ?

Pour débuter, une aiguille et du fil à coudre. Ensuite, des épingles vous seront utiles. Et voilà c’est tout. Bon bien sur si vous voulez coudre des boutons, il vous faudra des boutons, mais la couture des boutons sera abordée dans un autre article.

  • Une aiguille :

tutocouturematosaiguille

Le petit trou en haut de l’aiguille s’appelle le chas. C’est là qu’on va enfiler le fil.La partie éffilée en bas s’appelle la pointe.

tutocouturematosaiguillemac

aiguilles à coudre pour machine à coudre

Ca a l’air bête dit comme ça, mais attention, on ne peut pas utiliser une aiguille « classique » (à gauche) dans une machine à coudre, ni utiliser une aiguille de machine à coudre (à droite) pour coudre à la main. L’aiguille de machine à coudre a un chas très proche de la pointe. En plus les aiguilles pour coudre à la main sont moins chères et se cassent moins facilement !

numero aigIl existe des aiguilles de différentes grosseur et longueur. En général les aiguilles à coudre sont vendues par paquet avec différentes tailles, ça vous permettra de trouver votre bonheur. Certaines sont plus à l’aise avec des aiguilles courtes, d’autres avec des aiguilles longues. La taille du chas est à prendre en compte également, mieux vaut qu’il soit assez gros pour vous permettre d’enfiler facilement le fil, mais pas trop gros non plus si vous cousez un tissu fin. Il y a des numéros sur les paquets d’aiguilles : un grand numéro indique une aiguille fine et petite et un petit numéro indique une grosse aiguille.

aiguillesboutrondAttention, les aiguilles à tapisser et à broder sont à bout rond et plus grosses, et ne vous permettront pas de coudre des tissus classiques. On peut utiliser les aiguilles droites à bout rond pour coudre des pièces de tricot ensemble. Pour les travaux de bricolage il existe tout un tas d’aiguilles aux formes biscornues, mais nous n’en avons pas besoin pour coudre nos tissus d’habillement classiques.

  • Du fil :

Il existe des tas de fils à coudre différents, plus ou moins résistants :

coton a batir

coton à bâtir

le 100% coton : doux et souple, il peut se casser assez facilement. On l’utilise plutôt pour bâtir (ou faufiler, c’est la même chose), c’est à dire une pré-couture vite fait pour tenir les deux pièces de tissu ensemble (pas de panique, je vais vous faire un article sur le bâti/faufilage). On le choisi toujours de couleur contrastante avec le tissu , par exemple jaune pour du tissu noir, rouge pour du tissu blanc…

Ordre de prix : entre 2 et 3€ pour 1000 mètres.

fil à coudre

fil 100% polyester

Le 100% polyester : utilisé pour coudre tous les tissus, il est résistant et est disponible dans une grande variété de coloris. On le choisi assorti au tissu à coudre (par exemple du noir pour coudre un tissu noir). On peut le choisir contrastant si on se sent sure de soi et qu’on veut que la couture se voie, dans ce cas on peut prendre du violet ou du rouge sur un tissu noir.

Ordre de prix : entre 60 cts et 1,50€ la petite bobine de 500m

fil élastique

fil à coudre élastique

le fil élastique : pour les réparations de secours des tailles élastiquées. Ca ne vaut pas un vrai gros élastique plat, mais ça peut dépanner. Prévoir une aiguille avec un gros chas, car c’est un fil assez gros et galère à passer dans une aiguille. Il permet également de faire des smocks élastiquées (sorte de fronces décoratives).

Ordre de prix : souvent dans les 3€ pour une toute petite bobine.

fil à broder

fil à broder

le fil à broder : en polyester ou en viscose, il a un fini brillant qui donne de belles broderies. Il n’est pas recommandé pour coudre car il est beaucoup plus cher et pas forcément aussi résistant qu’un fil « tout tissu » , mais si on a que ça sous la main, ça marche aussi. Il est normalement utilisé en machine à coudre.

Compter entre 3 et 4€ pour une petite bobine.

  • Des épingles :

Pour assembler deux morceaux de tissus, on les épingle souvent ensemble. C’est une étape préparatoire avant la couture elle-même. On pose les tissus l’un sur l’autre et on pose des épingles pour les maintenir. On procède ensuite au bâti (ou faufilage). Pas de panique je vous montrerai tout ça aussi.

En français, le mot épingle désigne pas mal d’articles de mercerie différents, donc je vous ai fait quelques photos pour vous montrer. Pour la couture on utilise les épingles avec une pointe en bas et une boule (ou une tête de clou, petit rebord plat) en haut.

epingles Voilà les épingles pour assembler. Il est très fortement conseillé de prévoir de quoi les ranger : une boîte à épingles aimantée, un porte épingle (un modèle hérisson super mignon ici), un vieux bout de moquette, n’importe quoi, mais surtout ne les laissez pas traîner.

Une petite astuce si jamais votre boîte d’épingle s’explose par terre (que ce soit de la faute de votre chat ou pas), utiliser un aimant au bout d’un fil pour récupérer le maximum d’épingles. Evitez tout de même de vous balader pieds nus…

epinglesnourrice

Et voilà ce qu’on n’utilise pas du tout en couture, les épingles de sûreté, ou épingles à nourrice. Le grand modèle est utilisé en tricot pour mettre les mailles en attente. Le petit modèle fait toujours rebelle, surtout épinglé sur une casquette. L’utilisation comme piercing est fortement déconseillée.

D’ailleurs, blague à part, vous risquez de vous piquer avec les aiguilles et les épingles. Vous pouvez utiliser un dé à coudre si vous les supportez (et si votre chat n’est pas kleptomane).

Mais surtout, pensez à filer vous désinfecter le doigt quand vous vous piquez. Je ne vais pas aller jusqu’à vous rappeler votre rappel de tétanos, mais une bonne hygiène en toute chose est toujours utile : lavez-vous les mains, lavez vos tissus, désinfectez les piqûres et les épingles ou aiguilles responsables.

Et voilà ! Ce petit article vous est-il utile ? Quelle technique voulez-vous apprendre dans le prochain tutoriel ? Coudre un bouton, , recoudre un trou, faire un ourlet ? N’hésitez pas à me proposer vos idées !

Publicités