Étiquettes

, , ,


Entre les soucis de santé, les effets secondaires des médicaments et le stress, en un peu plus d’un an j’ai perdu una grande partie de ma masse capillaire et une sacrée longueur… voici le avant après

pousse cheveux

Pas terrible hein ? Un conseil, n’utilisez pas ma méthode de coupe des cheveux longs soi-même si vos mains tremblent comme celles d’un parkinsonien, parce que voilà le résultat !

Mais pas de miracle, les cheveux longs, c’est beaucoup de temps, de patience, d’entretien, de coiffures protectrices pour dormir, de soins réguliers…

Voici ce qui fonctionne chez moi :

Pour limiter la chute :

  • touchez le moins possible à vos cheveux. Oubliez le « 100 coups de brosse matin et soir ». Démélez-les délicatement, en évitant de tirer. Eviter les coiffures qui tirent ou qui demande beaucoup de manipulation. Il vaut mieux faire une queue-tas-chignon avec un élastique en tissu que de mettre des tas de barrettes, pics, et autres accessoires qui accrochent le cheveu. Tenez vos cheveux au niveau de l’élastique pour les démêler, pour éviter de tirer sur le cuir chevelu.
  • évitez les chocs thermiques en les lavant, ne passez pas directement de l’eau chaude à l’eau glacée, préférez plutôt une eau fraiche du début à la fin.
  • ne les lavez pas tous les jours, ne les tripotez pas machinalement dans la journée, bref laissez-les tranquille.
  • bien évidemment, consultez votre médecin pour cibler les causes de la chute : thyroide, carences, effets secondaires médicamenteux, fluctuation hormonale, maladie dermatologique… Mais ne vous attendez pas à un miracle : la plupart des médecins ne voient pas la chute de cheveux ou l’alopécie comme un véritable souci. De plus, même une fois la cause trouvée, ça ne s’arrête pas de tomber du jour au lendemain, il faut donc faire preuve de patience. Pour la thyroide par exemple, il me faut 3 semaines entre chaque adaptation de traitement pour voir la chute ralentir.
  • éviter les shampoings irritants contenant du sodium laureth sulfate, malheureusement souvent présent dans les shampooings préconisés par les dermatologues et par les pharmaciens. 

Pour favoriser la repousse :

  • en accord avec votre médecin, vous pouvez prendre un complément alimentaire, mais attention, ne prenez pas n’importe quoi en pharmacie, certains produits ventent des résultats miracles mais provoquent éruptions et allergies… sachez aussi qu’il existe des contre-indications avec certaines pathologies ou traitements (pas de fer en même temps que les hormones thyroidiennes par exemple). Mieux vaut faire une analyse pour vérifier les carences éventuelles. Inutile de se bourrer de magnésium si on a une carence en vitamine D…
  • mangez équilibré et variez vos sources de corps gras : d’après ma diététicienne, il faut l’équivalent d’une cuillère à soupe d’huile par jour, plus un petit peu de beurre cru, pour permettre au corps et en particulier au coeur de fonctionner correctement. En-dessous de cet apport, le coeur se met à faire des trucs très moches sur le long terme. Pour avoir un apport équilibré, il ne faut pas se contenter d’huile d’olive, il faut alterner huile de germe de blé, de colza, de tournesol, de noisette, de pépins de courge… Dans mon cas, faire attention à manger mes 4 portions de laitages par jour donne aussi un très bon résultat, autant sur la peau que sur les cheveux.

Chez moi, aucun produit appliqué sur les longueurs ne les fait repousser.

Et j’avoue que je n’ai pas tellement envie de retrouver une longueur « bas du dos », c’est trop de soins, rendus compliqués par mon handicap, ça tasse la silhouette  marre des tresses qui s’enroulent autour du cou la nuit…

Donc mon objectif c’est de retrouver une masse correcte, qu’il n’y ait plus de trous sur le crâne (je vous ai épargné les photos), et d’avoir des cheveux en meilleure santé. Et si possible une coupe correcte aussi 😉

On va bien voir combien de temps ça prend !

Et vous, des trucs pour contrer la chute de cheveux ?
Comment avez-vous réagi ?
Vos médecins vous ont-ils entendue ?

Publicités