Étiquettes

, ,


 

Ma machine : la Brother NV50, aussi appelée innovis 50

Points positifs :

  • Possibilité de coudre sans pédale : le gros bouton gris
    avec une flèche vers le haut remplace simplement la pédale. On ne se
    tord plus pour appuyer sur la pédale, on ne pense plus à coordoner son
    pied et sa main, il suffit d’appuyer sur le bouton. Ca repose les
    articulations, et ça fait ça de moins à penser. Sympa aussi pour les
    propriétaires d’animaux qui adorent se vautrer sur la pédale à nos
    pieds pendant qu’on coud.
  • Le mode d’emploi est très clair, bien traduit et bien
    expliqué. Tous les boutons, manoeuvres du fil et différents points sont
    expliqués.
  • La machine ne bourre pas. Même avec de la résille, chose
    impossible à coudre sur ma vieille machine mécanique. Elle supporte des
    tissus très fins, mais aussi épais comme le jean, ou la toile de coton
    épaisse. 
  • Elle fait des finitions très propres, coudre devient un
    vrai plaisir.
  • Les points sont modifiables en longueur, largeur, à volonté.
  • On peut déplacer l’aiguille à droit ou à gauche , à volonté.
  • Le mécanisme pour faire les canettes est pratique et rapide.
  • Le montage de la canette et du fil est très facile, rapide,
    ne fait pas de neuds ou de bourrages
  • Possibilité de broder des lettres.
  • Des boutonnières très pratiques qui s’adaptent
    automatiquement à la taille du bouton.
  • Elle est relativement peu bruyante, comparée à une machine
    mécanique.

Points négatifs :

  • le prix : à un peu moins de 600€, c’est cher.
  • Elle est vendue comme ayant une multitude de points de
    broderie : en réalité, il y en a peu, ce sont les mêmes points d’un
    mode à l’autre. Ok, on peut les élargir et les allonger, mais
    pourquoi avoir plusieurs modes, et avoir les mêmes points de broderies,
    pas toujours très jolis, en plusieurs exemplaires, dans la mémoire de
    la machine ?
  • Le système d’enfilage facile de l’aiguille est mis en
    avant. Sauf que il y un tas d’étapes à suivre, et que ça fonctionne une
    fois sur 5. C’est bien plus rapide de passer directement son fil dans
    l’aiguille (1 étape) que d’enchaîner les 7 étapes de l’enfilage
    soi-disant facile…
  • La vitesse la plus lente de couture est encore un peu trop
    rapide.
  • La lame de rasoir pour couper les fils après la couture,
    c’est une bonne idée, sauf qu’elle déchire et effiloche les fils au
    lieu de les couper proprement : encore un gadget inutile.
  • Les pieds supplémentaires coutent assez cher.
  • La LED blanche, elle aussi mise en avant lors de la vente,
    éclaire en fait très mal et fait vite mal aux yeux. Et on ne peut pas
    l’éteindre pour coudre, ni la remplacer par une ampoule classique. Il
    faut prévoir un éclairage supplémentaire pour pouvoir y voir quand on
    coud.

Conclusion :

C’est une très bonne machine pour qui veut pouvoir coudre proprement
ses ourlets, ses vêtements, ses créations, de temps en temps.
Je m’en sert quelques heures les week-ends, et elle tient très bien,
sans chauffer.

Je couds depuis 14 ans, je ne suis donc pas une débutante, et la
tripotée de gadgets inutiles mis en avant par l’équipe marketing ont
tendance à m’énerver.
J’ai l’impression que la machine est vendue plus chère pour des choses
dont on a pas vraiment besoin : des points de broderies présent en
double pour faire nombre, enfilage automatique du fil, coupe-fil,
éclairage moderne…
Comparée à ma vielle machine Couturama mécanique qui ne faisait même
pas un point droit propre et régulier, c’est sur que la Brother NV50
rend la couture beaucoup plus agréable, le fini des vêtements est
nickel, je peux faire les ourlets de toute la famille sans devenir
chèvre.

Mais avant de choisir, il faut avant tout voir votre niveau en couture
et ce que vous voulez faire.
N’hésitez pas à voir d’autres modèles, à les essayer, et surtout à
comparer les modèles de la même gamme.
Si on vous dit que la seule différence, c’est le nombre de points de
broderie, vérifiez bien que c’est au moins des points de broderie
différents…

N’hésitez pas à aller voir le classement des machines sur le site Petitcitron.com  pour
vous aider à choisir.

Vous
pouvez me suivre sur :
Facebook – Hellocoton – Dokuji – Inspilia – Ravelry – Thread and Needle

Publicités